Comment éviter un pastiche post-moderne incohérent ?

  • architecture-01-f
  • architecture-02-f
  • architecture-03-f
  • architecture-04-f
  • architecture-05-f

    « Open House » est un ajout contemporain à une maison familiale traditionnelle située sur le flanc de la montagne et dessinée par Domaine Public Architects.

    Situé à Abadieh, à une heure de Beyrouth, la capitale libanaise, ce village est une destination saisonnière pour les résidents qui fuient la chaleur et l’humidité de la ville. La construction est strictement réglementée par les codes de construction de bâtiments, pas mis à jour depuis plus de soixante-dix ans.

    « Open House » met au défi les règles existantes pour proposer une nouvelle typologie de maison avec cour, inspirée de la logique spatiale de la maison libanaise traditionnelle. L'objectif du concept est de mieux intégrer la maison avec son contexte naturel et de revigorer le paysage existant afin d'améliorer les relations familiales et sociales.

    Le village montagneux environnant a jadis adhéré à une palette unificatrice de matériaux architecturaux, composée de toits en pierre et de tuiles rouges. Cependant, la construction d'après-guerre, en dépit des codes de construction, a généré des structures sans style architectural cohérent. Les projets nouvellement développés ont adopté des éléments stylistiques historiques diversifiés et ont abouti à un langage architectural basé sur un pastiche post-moderne incohérent.

    Alternativement, « Open House » adopte le contexte historique en mettant l'accent sur l'histoire de l'espace plutôt que sur le style. Au lieu d'adopter des éléments stylistiques de colonnes, d'architraves et d'arcs, « Open House » réinterprète les éléments spatiaux essentiels de l'architecture traditionnelle et ses relations avec la nature. L'espace séjour, agent organisateur d'une maison libanaise traditionnelle, est ainsi transformé en une vaste cour intérieure. La pierre locale est incorporée dans un écran paramétrique translucide pour refléter le soleil de l’été pendant la journée et émettre une lumière chaude pendant la nuit. Et surtout la connexion au cadre naturel, pivot de l'architecture libanaise traditionnelle, devient le principe directeur du concept.

    Alors que le Code de construction de bâtiment stipule strictement les toits de tuiles rouges évoquant la campagne italienne, « Open House » se limite à deux étages et supprime la construction d’un troisième étage avec son toit en pente attenant. L'échelle minimisée de la maison s'intègre parfaitement à la topographie de la colline et remplace un toit en pente inutilisable par un toit-terrasse verdoyant. La terrasse percée sert de prolongement aux jardins intérieurs et à la cour et constitue à la fois une extension visuelle verte des collines environnantes et une plate-forme d'observation perchée surplombant la mer.

    La maison, un volume ouvert et aéré, repose sur les jardins en terrasses existants et les consoles suspendues au-dessus du mur de soutènement naturel. La maison libère le rez-de-chaussée de toute construction. Une longueur libre de colonne de plus de dix-huit mètres et un espace de séjour flanqué de verre du sol au plafond des deux côtés accentuent la transparence entre intérieur et extérieur. La relation avec la nature se poursuit alors que le verre glisse et disparaît complètement dans la berme verte. Cette même berme verte joue un rôle structurel : elle s’enfonce profondément dans l’espace de séjour et remplace les murs et les colonnes structurels typiques. Au lieu d’agir simplement comme une extension, la nature devient un élément essentiel de la logique architecturale et structurelle de la maison. En l'absence de barrière visuelle ou physique construite, le paysage environnant est invité à pénétrer dans la pièce de séjour et profondément dans le foyer de la maison: la cour intérieure.

    La cour sert également de pivot spatial en se prolongeant dans le premier étage, révélant une série de connections visuelles entre les niveaux. Le volume planant avec son revêtement translucide est exposé aux éléments extérieurs permettant à la lumière et à l’air de pénétrer.

    Il abrite un jardin intérieur donnant sur la cour, une toile relative à un cadre libre et flexible du plan. Maintenant, la nature pénètre dans la maison alors que les chambres à coucher en verre flottent dans ce paysage intériorisé.

    « Open House » rend hommage à la dimension historique du lieu à travers sa matérialité, son échelle, son rapport avec la nature et sa réinterprétation des anciens concepts spatiaux. L'intégration du paysage dans la structure de la maison forme une synergie unique entre l'existant et le nouveau, l'extérieur et l'intérieur. Depuis le vaste jardin extérieur qui s'étend dans l'espace de séjour et la cour intérieure au revêtement translucide, jusqu'aux terrasses extérieures intimement ombragées, les espaces publics à différentes échelles engendrent des rencontres et des interactions communes. Ceci favorise une dynamique familiale plus saine et améliore considérablement les relations sociales. « Open House », en remaniant avec soin le Code de construction existant, présente une nouvelle typologie profondément enracinée dans le contexte et l'histoire, tout en approfondissant les relations humaines.

    Domaine Public Architects a été fondé en 2012 par des diplômés de l'Université Harvard. Un portefeuille de travaux comprend des projets aux États-Unis, en Côte d'Ivoire, au Nigéria, au Mexique et au Moyen-Orient. La pratique est base sur une approche analytique multidisciplinaire. Domaine public Architects crée des espaces inspirés du contexte urbain, historique et social, basé sur une vision qui marie les besoins fonctionnels à l’exploration formelle.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    55 avenue Marceau
    FR - 75116 Paris

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :
      (fr)
      (nl)

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Social : Vincent de Puydt

    MediaXel sprl - © 2019
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles