• Home
  • Actualité
  • Projets internationaux

Villa Tranquille

Pin It

  • Villa-Tranquille-01
  • Villa-Tranquille-02
  • Villa-Tranquille-03

    Situé dans un village du sud de la France, le projet de « villa tranquille » répond à un contexte très particulier.

    Le terrain sur lequel il prend place, de très petite dimension, est situé entre une remise vigneronne en activité à l’ouest, le parking d’une villa à l’est, entouré par leur chemin d’accès, et en contrebas d’une rue principale au sud. Orienté nord, il est soumis à un régime de vents dominants.

    En revanche, il bénéficie d’une vue exceptionnelle et imprenable sur la vallée.

    L’argument du projet est donc de créer les conditions d’une intimité, une maison introvertie et protégée du regard, entièrement tournée vers le paysage.

    Son architecture se caractérise par une composition régulière, simple et systématique, employant un langage constructif banal et un registre formel évident, et qui, en perturbant les codes de l’habituel, donne à voir une esthétique singulière.

    Inscrit dans le cadre de mesures régulières, le projet est basé sur un découpage en grille de 3m en largueur et 4m en profondeur. Deux unités d’espace correspondent à un volume bâti, la troisième forme un espace extérieur.

    La géométrie globale de la construction se base sur une séquence répétitive de ces quatre volumes, qui, ainsi disposés en décalage les uns par rapport aux autres, organisent les espaces extérieurs comme autant de patios au cœur de la maison, le tout étant enclos au sein d’un mur périphérique. Le gabarit des volumes, à deux pentes de toiture, évoque celui d’une petite maison.

    L’expression du projet renvoie ainsi directement à la question de la domesticité et de l’habitat individuel traditionnel, de même que les moyens constructifs employés, banals et typiques du sud de la France (maçonnerie, enduit, toiture tuile) instaurent un lien contextuel culturel et paysager entre la construction et son site.

    Son jeu de composition et son absence d’ouverture latérale en font pourtant un objet architectural étrange.

    Un grand châssis fixe ouvre très largement la maison sur le paysage.

    Les quatre cours intérieures procurent à l’habitation du soleil et une lumière abondante dont l’intensité contredit son enveloppe extérieure opaque et fermée offrant une intimité totale et polarisée sur le paysage. Toutes les pièces de la maison s’ouvrent sur un, deux ou trois patios et sur la vue par transparence.

    Car, profondément méditerranéenne, la maison est conçue pour vivre ouverte, respirer la nuit comme le jour, être dehors tout en étant dedans. L’architecture fait référence ouvertement aux maisons du sud : grille en acier thermolaqué aux motifs rappelant des moucharabieh, porte d’entrée secrète donnant sur un patio, enduit très blanc reflétant la lumière et la chaleur estivale…

    D’une grande clarté en toutes saisons, avec un tableau animé sur le paysage en toile de fond, ou de multiples regards sur le ciel, la construction offre un cadre de vie intime serein et poétique.

    La villa tranquille, en créant ainsi son contexte, son mode de vie, montre par des moyens très simples, les possibles offerts par l’architecture.

    À propos Artelabo

    Artelabo est une agence d’architecture basée à Gignac, au nord de Montpellier (Hérault, France).

    Créée en 2012, elle est l’association de deux architectes, Nadine CHAMBON FAYARD et Laurent FAYARD, qui conduisent ensemble les opérations.

    L’approche de l’agence est marquée par la question conceptuelle et l’idée que l’architecture possède des affinés avec l’art. En accordant une importance aux moyens d’expression et leur signification, chaque projet cherche à formuler une idée de l’architecture émanant d’un contexte donné.