Prix Pritzker 2017

Pin It

  • RCR-Pritzker-Prize-2017--

    RCR-Pritzker-Prize-2017--

  • RCR-Pritzker-Prize-2017--

    RCR-Pritzker-Prize-2017--

  • RCR-Pritzker-Prize-2017--

    RCR-Pritzker-Prize-2017--

  • RCR-Pritzker-Prize-2017--

    RCR-Pritzker-Prize-2017--

    L'agence espagnole RCR a reçu la plus haute distinction architecturale. C’est la première fois que trois personnes sont récompensées conjointement par ce prix

    Un trio d’architectes espagnols – Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta du cabinet catalan RCR Arquitectes – a été récompensé mercredi par le prestigieux prix Pritzker, souvent considéré comme l’équivalent du prix Nobel en architecture.

    C’est la première fois que trois personnes sont récompensées conjointement par ce prix, créé en 1979 pour rendre hommage au travail d’un architecte vivant.

    Rafael Aranda, 55 ans, Carme Pigem, 54 et Ramon Vilalta, 56, avaient accolé dès 1988 les premières lettres de leurs prénoms pour fonder le cabinet RCR, dans leur ville natale d’Olot, en Catalogne, région autonome du nord-est de l’Espagne. C’est là qu’ils ont développé l’essentiel de leur œuvre, avant de travailler en France, en Belgique et jusqu’à Dubaï.

    «Olot, c’est notre petit univers»

    Issu de l’école technique supérieure d’architecture de Vallès, près de Barcelone, le trio a bâti une œuvre internationalement reconnue, sans jamais quitter la petite ville catalane d’Olot, réputée pour son exceptionnelle forêt de hêtres ou ses volcans tout proches.

    Ses constructions ont la sobriété et les teintes du parc naturel de la Garrotxa, tel l’acier sombre omniprésent qui rappelle la pierre volcanique. «Olot, c’est notre petit univers. C’est à partir de notre ville que nous avons commencé notre propre chemin», avait expliqué en 2014 Ramon Vilalta. «Pas parce qu’on voulait prendre nos distances, plutôt pour conserver notre façon d’être, de sentir», complétait alors son épouse, Carme Pigem.